Reportage : En immersion dans la préparation du LOU Rugby

Reportage : En immersion dans la préparation du LOU Rugby

image_pdfimage_print

Promu pour la troisième fois de son histoire après 2011 et 2014, le LOU Rugby s’apprête à retrouver les joutes de l’élite du rugby français : le Top 14. Preuve de sa volonté de se maintenir au plus haut niveau, l’équipe professionnelle emmenée par Pierre Mignoni et Sébastien Bruno, a été la première à reprendre les chemins de l’entraînement le 21 juin 2016, trois jours avant de voir leur ancien club, le RCT, céder le Bouclier de Brennus au Racing Métro 92. Benjamin Del Moral, le préparateur physique principal m’a gentiment ouvert les portes du centre d’entraînement du Matmut Stadium pour une immersion de quelques jours dans la préparation du LOU Rugby. Reportage.

 

Comme le souligne bien Pierre Mignoni l’entraîneur principal, « il faut passer par là ». Effectivement, ce n’est certainement pas la période préférée des joueurs mais elle est primordiale et conditionne la saison, surtout une saison en Top 14 ! Il est assez bien placé pour le savoir. D’abord en tant que joueur professionnel et international, puis en tant qu’entraîneur des lignes arrières du RCT durant quatre saisons. Il a repris en 2015 les rênes de l’équipe professionnelle du LOU Rugby accompagné de Sébastien Bruno, et de tout l’encadrement déjà constitué. Avec à la clé cette troisième accession du Club dans l’élite. Pour lui, la préparation physique est « une véritable collaboration, un outil fabuleux au service du rugby. » Des paroles aux actes, il n’y a qu’un pas. Voire un mot : exigence !

 

Echouer Sa Préparation, C'est Préparer Un échec LOU Rugby

Photo 1 – « Echouer sa préparation, c’est préparer un échec. » (LOU Rugby)

 

 

L’organisation générale et les infrastructures

A l’image de leur entraîneur principal, tout l’encadrement sportif et médical s’inscrit dans cette logique de collaboration, d’échanges et d’exigence, faite pour se traduire auprès des joueurs comme sur le terrain. Une unité essentielle dans un sport collectif comme le rugby. Et il faut dire qu’au LOU, tous les moyens sont mis en oeuvre pour satisfaire à ces impératifs du (très) haut niveau que ce soit en terme d’infrastructures, de logistique, ou de moyens humains. 

Fini l’ancien complexe que j’avais connu lorsque j’avais eu la chance d’intervenir au sein de l’effectif professionnel lors de la saison 2010-2011, et la première montée. Le Matmut Stadium a beau être une installation temporaire (le LOU s’installera au Stade de Gerland début 2017), elle n’en est pas moins extrêmement moderne et fonctionnelle : salle de musculation en accès direct avec le terrain annexe, juste derrière le terrain du Stade, salle vidéo, vestiaires, salle de soins, restaurant à proximité; tout a été pensé pour optimiser la vie et les entraînements du groupe pro. Cette proximité permettant de faciliter l’organisation des séances et les différents transferts.

 

Sylvain Vauraz, un des préparateurs physiques du LOU Rugby, durant une phase préparatoire.

Photo 2 – Sylvain Vauraz, un des préparateurs physiques du LOU Rugby, durant une phase préparatoire. 

 

Retourner au sommaire 

 

L’organisation des séances d’une semaine type

C’est ainsi que chaque matin de la semaine, les membres du staff comme les joueurs s’y retrouvent dès 8h pour le petit déjeuner, la réhabilitation et parfois le « Conditioning Club ». Et même dès 6h plusieurs fois dans la semaine si besoin, pour encadrer les joueurs désignés au « Fat Club ». Le rituel de la pesée a lieu chaque lundi en arrivant, les joueurs étant suivis quotidiennement par la diététicienne du Club.

Les entraînements collectifs en début de matinée sont consacrés au rugby et/ou au conditioning. Ils sont toujours précédés par trois ateliers de mouvements préparatoires que dirigent chacun des préparateurs physiques : Benjamin Del Moral, Sylvain Vauraz et Brice Puthod. Ces mouvements préparatoires (voir vidéo ci-dessous) ont pour objectif de préparer comme leur nom l’indique aux efforts qui suivent, tout en s’inscrivant dans une logique prophylactique (je vous renvoie à mon article sur l’entraînement fonctionnel ainsi qu’au livre de Benjamin Del Moral).

Les après-midis sont eux dédiés à la musculation et aux skills pour les 3/4 et pour les avants.

Les moments de soins et de récupération (bain froid obligatoire) s’intercalent entre chaque matinée et en fin de journée, la journée du mercredi étant axée sur la régénération : pour les avants comme pour les 3/4, sont proposées une séance de musculation « légère » et une séance de cryothérapie.

La semaine type extrêmement exigeante sur le plan physique et mental, a été pensé en deux mini-blocs (lundi-mardi / jeudi-vendredi) séparés par la matinée « régénérative » du mercredi.

 

DCIM100GOPROGOPR0312.

Photo 3 – Benjamin Del Moral accompagnant Napolioni Nalaga au cours d’un exercice de core training.

 

 

Retourner au sommaire

 

Les évolutions de la préparation physique par rapport aux saisons passées

Comme les préparateurs physiques l’expliquent, « on essaie de proposer 20 à 25 % de nouveauté chaque saison y compris en pré-saison, pour ne pas saturer les joueurs. Il ne faut surtout pas instaurer des routines rébarbatives. L’idée est de continuer à les surprendre en proposant des choses nouvelles qu’on couple avec des séances « types », où nous avons des repères avec les joueurs pour mesurer leur niveau de forme » (le suivi quotidien des joueurs se faisant via le système Catapult). 

Fruit d’une réflexion des entraîneurs et des préparateurs physiques, le LOU s’est doté cette saison d’un moyen ambitieux et novateur encore peu répandu dans les clubs pros : une chambre hypoxique.  

Explications de Benjamin Del Moral.

« Cette saison, nous avons notamment misé sur un cycle d’entraînements en chambre hypoxique de 36m², avec 3 protocoles basés sur des efforts intenses répétés. Pour préparer et planifier ce travail, nous avons vu 4 physiologistes et préparateurs physiques ayant déjà utilisé cette méthode. À partir de ces échanges, nous avons calibré 2 séances hebdomadaires pour les intégrer au mieux à notre planning et aux spécificités du rugby.

Avec ce travail en sprint répétés en hypoxie, notre but est d’éprouver la capacité du muscle à repousser le seuil anaérobie et donc conserver une intensité élevée le plus longtemps possible. Les premiers résultats sont très encourageants. Nous estimons que nos joueurs ont progressé sur ce type d’effort de 3 à 8 % selon les individus. C’est énorme, surtout lorsqu’on sait que la performance sportive se joue souvent à des petits détails.

Cet exemple illustre notre volonté de mettre en place une préparation physique poussée, répondant aux exigences du rugby de haut niveau. Je souligne que la préparation physique est vraiment intégrée au rugby. Pierre Mignoni nous suit à 100% dans nos choix et veille au mieux à ce qu’il y ait un lien entre physique et rugby »

 

Conditioning Hypoxie LOU Rugby

Photo 3 – Conditioning dans la chambre hypoxique (LOU Rugby)

 

Retourner au sommaire

 

Ce qui m’a marqué ou la gestion du « petit » détail qui fait toute la différence…

La vie d’un groupe et sa gestion n’est pas un long fleuve tranquille, les dirigeants d’entreprise comme les entraîneurs de club le savent bien. Surtout les entraîneurs. Maintenir un haut niveau d’implication et une cohésion d’équipe n’est pas de tout repos. C’est certainement ce qu’il y a de plus difficile. Or la force des grands entraîneurs c’est avant tout le management où cette capacité à tirer le meilleur parti de chacun, de son ego et de chaque situation pour atteindre un objectif commun. Récit…

A la fin d’une séance de 45 minutes de conditioning-rugby pour le moins intense (et par plus de 30°C), où les entraîneurs comme les joueurs étaient tous impliqués, Pierre Mignoni invita l’équipe à venir s’assoir à l’ombre et à se déchausser… les minutes s’écoulèrent sans qu’il ne s’adresse directement au collectif, mais prenant soin de distiller quelques paroles à certains joueurs de manière isolée. Laissant la tension retombée … Quelques cinq minutes après, il recommença à s’adresser à l’ensemble du groupe en rappelant certaines précautions à prendre vis à vis de la récupération, de la chaleur et du professionnalisme dont chaque joueur doit sans cesse faire preuve. Et là où tout entraîneur « lambda » aurait invité les membres de son équipe à regagner le vestiaire, lui leurs demanda de faire un aller-retour en marchant ensemble tranquillement. « Vous aurez bien des conneries à vous raconter » leurs disa t’il. Pour certains cela semblera un détail, pour d’autres une évidence… 

 

Pierre Mignoni et ses joueurs avant un atelier rugby.

Photo 4 – Pierre Mignoni et ses joueurs avant un atelier rugby (LOU Rugby)

 

Retourner au sommaire

 

Merci encore à tout l’encadrement du LOU Rugby et aux joueurs de m’avoir permis cette immersion. Et comme on dirait à un ami, un gros M…. pour la saison. Allez le LOU !!

LOU Brive 20 Août 2016

NB : en ouverture de la saison de Top 14, le LOU Rugby affrontera le CA Brive-Corrèze au Matmut Stadium le samedi 20 août 2016.

Olivier Allain

 

N’hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article en laissant un commentaire.


Copyright © – L’ensemble des publications relève de la législation française sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tout partage d’idées ou de contenus d’un article doit obligatoirement être accompagné d’un lien nominatif vers celui-ci. Toute copie partielle ou intégrale sous quelque forme que ce soit (site internet, forum, séminaire, formation, format papier …) ne peut-être autorisée que suite à un accord préalable écrit de Olivier Allain – 

Laisser un commentaire

comment-avatar

*